Retour à la liste des vinsImprimer cette fiche

2019 INSOLITE Saumur blanc - Thierry GERMAIN Domaine des ROCHES NEUVES à Varrains

25,00

BioRemise quantitativeEn stock

140 en stock

Catégorie :

2019 INSOLITE Saumur blanc - Thierry GERMAIN Domaine des ROCHES NEUVES à Varrains

25,00

BioRemise quantitativeEn stock

140 en stock

Catégorie :

Description

La robe est d'un jaune paille, presque cristallin, lumineuse et brillante. Le nez conjugue à la fois concentration, fraîcheur, générosité et puissance. Le deuxième nez, lui, laisse apparître de subtiles senteurs fruitées, florales et végétales. Viennent ensuite des arômes de fruits à chaire blanche (poire, pêche) et d'agrume (citron, pamplemousse ...). On note également la verveine et le tilleul.

En bouche, l'attaque est droite velouté et sensualité se mêlent suggérant tout le potentiel d'un grand terroir. L'acidité est présente, de manière subtile et dessine les contours de la matière garante de l'identité aromatique des saveurs.

Son expression racinaire (gentiane et gingembre) et son point d'armure lui confère l'élasticité et la solidité que lui apporte la verticalité. L'alcool est enrobé et architecture la matière dans son horizontalité. De caractère énergique, la matière ne manque pas de densité. La finale transcende par sa netteté et sa richesse. (Commentaires de Thierry Germain)

Domaine Des Roches Neuves - Thierry Germain

Á 23 ans, Thierry Germain débarque de son Bordelais natal.
Choc thermique. Il faudra vingt ans à la douceur angevine pour l'amadouer. Le girondin fougueux a fini d'imposer. Il s'est posé, a grandi, jusqu'à se faire plus petit que le végétal auquel il est soumis. Les yeux grands ouverts sur le vent qui conditionne le vin.

La biodynamie n’est pas un mode de culture, c’est un mode d’ouverture qui ne se conçoit que si l’équipe se l’approprie et s’implique.

La terre nourricière couve la vie. Ce cordon maternel est l’objet de toutes les attentions pour que le végétal s’élance enfin vers l’air et la lumière, son énergie vitale

Cheminement vers l’idéal de la grappe entière l’énergie reste protégée par la pellicule de moins en moins manipulée pour en préserver la pureté.

L’équilibre de la plante et du sol permettent une récolte plus précoce, la maturité est gagnée avant l’escalade des degrés, la minéralité préservée avant son affalement dans les surmaturités et la tension salvatrice se fait grâce à une « acidité mûre », bien loin de celle qui provient d’un végétal perfusé…

Pour l'élevage: là encore, se défendre de toucher le vin et écouter ce qu’il veut dire. Lui trouver le contenant rêvé et toujours travailler sur la masse pour préserver le fruit. Sur les blancs, foudre ovale, la hauteur plus que la largeur. Sur les rouges, foudre rond, celui de la Loire pour trouver la chair et le floral des milieux de bouche. Rappeler au vin d’où il vient pour ne pas le choquer, le laisser dans son élément.