Retour à la liste des vinsImprimer cette fiche

2018 Blanc TERRES Saumur Thierry GERMAIN Domaine des ROCHES NEUVES à Varrains

56,00

BioUniquement sur demande
Catégorie :

2018 Blanc TERRES Saumur Thierry GERMAIN Domaine des ROCHES NEUVES à Varrains

56,00

BioUniquement sur demande
Catégorie :

Description

2018 restera un millésime qui marquera une nouvelle ère dans la connaissance du Cabernet Franc.En effet grâce à un travail en Biodynamie depuis le début des années 2000 nous avons pu ramasser des raisins bien mûrs avec des fraicheurs de fou malgré un été très chaud.Le lien terre végétal cosmos a très bien fonctionné pour garder la pureté dans ce millésime. A la dégustation nous avons des vins sur la rondeur et le gras avec beaucoup de finesse et de fraicheur,comme je le dis ces derniers mois, ce millésime va permettre de faire comprendre à l'international notre grand cépage car malheureusement le consommateur reste encore trop tourné vers le sucré et un peu moins vers l'acidité qui représente la vie. Sur ce millésime nous avons les deux.Comme mon grand-père m'a souvent dit un grand vin doit être bon toute sa vie du début à la fin, 2017 et 2018 sont la définition de cette observation. Cordialement Thierry GERMAIN

Domaine Des Roches Neuves - Thierry Germain

Á 23 ans, Thierry Germain débarque de son Bordelais natal.
Choc thermique. Il faudra vingt ans à la douceur angevine pour l'amadouer. Le girondin fougueux a fini d'imposer. Il s'est posé, a grandi, jusqu'à se faire plus petit que le végétal auquel il est soumis. Les yeux grands ouverts sur le vent qui conditionne le vin.

La biodynamie n’est pas un mode de culture, c’est un mode d’ouverture qui ne se conçoit que si l’équipe se l’approprie et s’implique.

La terre nourricière couve la vie. Ce cordon maternel est l’objet de toutes les attentions pour que le végétal s’élance enfin vers l’air et la lumière, son énergie vitale

Cheminement vers l’idéal de la grappe entière l’énergie reste protégée par la pellicule de moins en moins manipulée pour en préserver la pureté.

L’équilibre de la plante et du sol permettent une récolte plus précoce, la maturité est gagnée avant l’escalade des degrés, la minéralité préservée avant son affalement dans les surmaturités et la tension salvatrice se fait grâce à une « acidité mûre », bien loin de celle qui provient d’un végétal perfusé…

Pour l'élevage: là encore, se défendre de toucher le vin et écouter ce qu’il veut dire. Lui trouver le contenant rêvé et toujours travailler sur la masse pour préserver le fruit. Sur les blancs, foudre ovale, la hauteur plus que la largeur. Sur les rouges, foudre rond, celui de la Loire pour trouver la chair et le floral des milieux de bouche. Rappeler au vin d’où il vient pour ne pas le choquer, le laisser dans son élément.